Un adulte créatif est un enfant qui a survécu !

Ah bon ? Vous y croyez vous ? Moi oui, et mille fois oui !! Cette citation, empruntée à Ursula K. Le Guin, montre à quel point les contraintes du quotidien et les habitudes (pour ne pas dire la routine) nous enferment dans des schémas répétitifs qui nous empêchent de voir le monde qui nous entoure autrement. C’est ce qui bloque – en partie- le processus de créativité lorsqu’on est en recherche de solutions innovantes. Et ce, quelque soit votre domaine d’activité, votre fonction, votre âge, votre formation. C’est prouvé !

Plus on vieillit, moins on lâche prise

Depuis quelques années, j’ai décidé de commencer à enseigner à des étudiants en cursus marketing et communication sur la région nantaise. J’ai pu observer, en animant des semaines sur l’audace, en suivant des étudiants sur la création d’un projet innovant, ou en coachant des équipes en charge d’un challenge national, que les étudiants de 1ère année, tous frais sortis du bac, montraient un « lâcher prise » bien plus important que ceux des 3ème voire de 5ème année. les années qui passent formatent peu à peu ces adultes qui s’affirment en restreignant leur champ de vision et d’investigation. Quel dommage…

Par principe, tout m’intéresse

En entreprise, et dans la vie au quotidien, on constate cette récurrence de situations qui engendre la monotonie et enferme nos cerveaux en les rendant prisonniers du cerveau gauche, réduisant souvent à néant l’envie ou la possibilité de générer de nouvelles idées, d’innover. Oui, mais me direz-vous, comment faire pour libérer cette créativité dont nous rêvons tous ? Eh bien, commencer par se dire que c’est possible. C’est un bon début. Puis surtout se mettre en conditions favorables. Enfin, soyez CURIEUX !!! Cultivez l’ouverture d’esprit. Avec un principe que j’applique au quotidien et pour lequel je milite farouchement : « Par principe, tout m’intéresse. Et ensuite je vois, j’évalue, je trie. » Et surtout pas l’inverse, qui revient à tuer le moindre embryon de créativité.

C’est un sujet que j’aborderai avec passion et enthousiasme dans le cadre de l’Université Jules Verne, qui aura lieu le 6 juillet prochain sur le thème « La créativité, nouvelle stratégie compétitive ? ».

A cette question, on dira que j’ai une petite idée de la réponse…

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *